Des smartphones estampillés Nokia sous Android, c’est pour 2017

Des smartphones estampillés Nokia sous Android, c’est pour 2017 – Tech – Numerama

Julien Cadot – à l’instant- Tech

Il ne manquera plus qu’une version iOS d’un smartphone Nokia pour que le constructeur complète sa collection de systèmes d’exploitation qui ont marqué l’histoire de la téléphonie intelligente. On l’a vu sous Symbian, on l’a vu sous Windows Phone, on l’a vu avec des OS propriétaires au siècle dernier : on le verra en 2017 sous Android. Ou plutôt, on verra sa marque apposée sur des smartphones Android.

En boutique, l’illusion sera là : nous aurons une gamme de smartphones Nokia tournant sous Android qui auront en fait été conçus par leur partenaire HMD Global, une autre entreprise finlandaise qui a signé pour 10 ans avec le vieux de la vieille de la téléphonie mobile. Elle a été créée en mai 2016 pour reprendre les features phones à Microsoft Mobile quand la compagnie américaine a décidé qu’il s’agissait d’un « extra non désirable » du portefeuille acheté avec Nokia. Le géant n’arrêtera pas les feature phones qui sont aujourd’hui le cœur de son métier dans la téléphonie mobile : la gamme smartphone sera diffusée en parallèle.
Pour les premiers modèles, il faudra en revanche attendre le début de l’année prochaine pour les annonces — peut-être entre le CES et le MWC, les deux grands salons des nouvelles technologies. Nous y serons.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés

Lire

Sécurité, blockchain et IA, les trois enjeux de la banque de demain

Lire

Galaxy Note 7 : beaucoup de smartphones dangereux sont encore en circulation
27 septembre 2016

Lire

Xiaomi révèle le Mi Max, un smartphone pour les géants
10 mai 2016

Lire

Prise en main du HTC 10 : le grand retour pour le Taïwanais ?
12 avril 2016

Lire

Le Japon teste la diffusion en direct d’une vidéo 8K en 5G
29 mai 2016

Lire

Le Zenfone Max d’Asus veut nous réconcilier avec l’autonomie des smartphones
02 mars 2016

En cours (2 min) : Des smartphones estampillés Nokia sous Android, c’est pour 2017


Source: Numerama