DISCUTONS DE SALAIRE

Au cours d’un entretien d’embauche, les questions de salaire sont assez délicates à aborder.
Faut-il préciser sa prétention salariale au non ?
Que répondre lorsque votre interlocuteur vous la demande ?
Ce petit article vous permettra d’être éclairé sur ces questions.
Sachez qu’en général les questions de salaire sont inévitables et surviennent dans la dernière phase du recrutement.

Différentes situations peuvent se présenter :

Première situation: vous n’avez aucune des salaires pratiqués par l’entreprise ni par les entreprises de la même catégorie.
Dans ce cas il faut s’en remettre à la grille de l’entreprise. On pourra répondre : « votre entreprise a une très bonne image. C’est d’ailleurs pourquoi je veux rejoindre votre équipe. J’ai l’assurance que les salaires que vous pratiquez sont tout aussi attrayants. J’accepterai avec plaisir le salaire correspondant au poste et aux attributions que me seront confiés ».

Deuxième situation : Vous connaissez les salaires pratiqués par cette entreprise ou sur le marché du travail auquel elle appartient.
Dans ce cas, vous pouvez en toute assurance préciser le salaire que vous souhaitez avoir. Il est conseillé de le présenter sous forme d’intervalle et de formuler un souhait.
Par exemple : « je sais que pour la fonction de chef de service formation que vous proposez et les fonction assimilées, les salaires varient entre 550.000F et 650.000F. Je souhaiterais donc que mon salaire soit dans cet intervalle.»
Ou encore : « Selon l’étude réalisée par l’AGEPE le salaire moyen d’un chef de service formation, dans le secteur d’activité de votre entreprise, est de 600.000F. Une rémunération proche de celle-ci me conviendrait.

Troisième situation : Vous êtes sur le point d’être débauché.
Dans cet autre cas vous n’avez rien à perdre, mais il faut rester réaliste. Tout en faisant des propositions, sur la base de votre situation actuelle, vous devrez marquer votre ouverture à la négociation.