Facebook et Internet Society désormais unis pour une bonne connexion en Afrique

Augmenter la connectivité sur le continent par la technologie IXP , c’est l’objectif principal d’un accord entre Facebook et Internet Society est axé sur le déploiement  des repères d’échanges internet (IXP) dans toute l’Afrique. Technique encore inexplorée sous les tropiques, le IXP est une fondation physique qui permet aux différents fournisseurs d’accès Internet d’échanger du trafic entre leurs réseaux de systèmes autonomes. Il découle d’une remarque selon laquelle la plupart des pays africains, sont encore dépendants des trafics internet de l’extérieur. Un procédé qui crée de nombreuses complications de connexion ayant à leurs tours des impacts sur l’économie des pays touchés.

Avec jusqu’à 42% des pays dépourvus d’IXP, de nombreux pays figurent ainsi sur la liste de ceux dont la plupart du trafic internet national est échangé via des points situés à l’étranger. Leur multiplication sera bénéfique non seulement pour le public en général, mais aussi pour les entreprises, notamment celles spécialisées dans la fourniture de solutions internet.

C’est donc un énorme défi que les responsables d’Internet Society veulent relever au niveau de l’Afrique. Dawit Bekele, directeur du Bureau régional africain affirme que la communauté Internet ambitionne de garantir qu’au moins 80% du trafic Internet consommé en Afrique soit accessible localement et seulement 20% hors du continent d’ici 2020. Facebook prouve aussi toute sa détermination de faire réussir ce plan.

Le responsable de la connectivité et de l’accès pour l’Afrique chez Facebook Kojo Boakye,estime que le partenariat avec Internet Society participera à développer l’écosystème IXP en Afrique en déployant des ressources telles que la formation et l’équipement. Bien que le nombre présent de points d’échange Internet ne permet pas encore d’atteindre l’objectif fixé d’avoir au moins 80% du trafic Internet consommé accessible localement, il sert au moins à se rapprocher grandement de l’ambition affichée. Et pour Facebook, l’association avec Isoc entre dans le cadre de son projet Internet.org dont le but est de favoriser l’accès de beaucoup d’Africains à l’Internet.

 

Ahlin A.