Bénin : Les abonnés de l’ex Libercom transférés vers MTN

Le réseau de téléphonie mobile Libercom que les autorités béninoises ont décidé de dissoudre arrête ses services au Bénin. Ses abonnés seront à cet effet transférés vers l’opérateur MTN en vue d’assurer la continuité du service. Ce dernier affirmant disposer des aptitudes techniques essentielles pour garantir les services à l’ensemble des données de Libercom sans influencer la qualité présente de son service.

Ainsi, les abonnés de l’ancien réseau ont été invités à prendre les dispositions nécessaires afin d’épuiser leurs crédits de communication disponibles à la date de l’annonce et ce avant la date de l’arrêt du fonctionnement du réseau. La Direction de MTN rassure que toutes les dispositions sont prises pour que la migration se déroule dans les meilleures modalités.

Ce verdict de réattribution des numéros a été prise par l’Autorité de Régulation des Communications électroniques et de la Poste (ARCEP), sur décision n° 2018-191 du 29 Aout 2018. Le réseau bénéficiaire a ainsi publié sur son compte Twitter, un avis pour demander aux abonnés de Libercom à changer gratuitement leur carte SIM en se rapprochant des agences, munis de leurs pièces d’identité.

Face aux députés le 12 avril 2018, la ministre de l’Economie numérique, Aurélie Adam Soulé déclarait que le degré d’endettement de la société entamait sa crédibilité et fait d’elle l’objet de toutes sortes d’intimidations. En effet, Libercom a enregistré des résultats consécutifs déficitaires et les rapports d’administration sur plusieurs exercices ne sont pas scintillants.

Réunis en session ordinaire le 21 juin 2017, le conseil des ministres avait alors ordonné la dissolution anticipée de l’opérateur de téléphonie mobile. Pour ce qui est de l’opérateur Bénin Telecom Services SA, il n’est plus question d’ouvrir son capital comme le prévoyait les appels d’offres de mars 2014 et de février 2016. Le gouvernement a décidé de confier ses infrastructures fixes de télécommunications à la société de patrimoine public.

Au début de l’année 2018, c’est l’autre opérateur privé, Moov Bénin, qui avait bénéficié des numéros du réseau GSM Glo Bénin qui arrêtait ses activités après l’expiration de son autorisation d’exploitation non renouvelée par le gouvernement béninois.