TogoPAY, un véritable couteau à double tranchant ?

Le conseil des ministres de ce jeudi 20 septembre a annoncé la création prochaine de TogoPAY.  Cette solution que souhaite proposer l’Etat togolais devra faire de  l’interopérabilité des services financiers électroniques, une réalité. Mais une fois encore,  les avis restent partagés sur le sujet. Il y en a qui estiment que l’initiative est à saluer sur toute la ligne. D’autres, par contre pense que c’est un moyen pour l’Etat de faire concurrence avec ses propres startups fintech qui proposent des solutions similaires. Est-ce une histoire de gros poissons qui mangent les petits ?

C’est un conseil des ministres qui touche un problème réel : faire des transactions via mobile entre opérateurs de téléphonie. Il annonce une solution qui fait la fierté de plus d’un déjà à la lecture de certains commentaires sur les réseaux sociaux.  Le fameux TogoPay est censé interconnecter les clients des services de transferts d’argent via mobile que sont Flooz et Tmoney.  Cela suppose qu’un  client TMoney de Togo Cellulaire pourra transférer de l’argent sur le compte d’un client Flooz de Moov et vice-versa. Plus loin, il est aussi possible de faire des transactions vers des banques ou autres institutions de microfinance. En termes simples, les dépôts sur un compte bancaire peuvent être faits depuis un compte mobile money.

« Au regard des avantages qu’un tel système peut apporter à notre pays, le conseil des ministres a autorisé la Ministre chargée de l’économie numérique ( Cina Lawson, ndlr) de conduire toutes les diligences nécessaires à la création de TogoPAY, une plateforme interopérable de paiement électronique qui sera réalisée dans le cadre d’un partenariat public/privé afin d’en assurer l’efficacité et l’efficience », lit-on dans le communiqué sanctionnant le conseil des ministres.

Le Togo compte avec TogoPAY devenir le premier pays de l’UEMOA à mettre en œuvre une telle initiative.

 

Une concurrence aux startups locales ?

 

Nul ne connaît les réelles raisons ayant poussé les autorités togolaises sur cette voie. Pour certains, cette initiative  n’est pas à louer de quelque manière que ce soit. Elle vient plutôt réduire à zéro les efforts de certaines startups fintech  dont l’ambition principale est de faciliter les transactions entre utilisateurs et ceci peu importe l’opérateur et le pays. Cela va sans dire qu’il n’y a pas véritablement de distinctions de réseau. Un client d’un opérateur au Togo peut envoyer de l’argent à un autre de la  Côte d’Ivoire. C’est un peu le cas de la solution locale Mojipay.

Il s’agit d’une « solution de transfert d’argent en ligne, accessible depuis un smartphone, PC ou tablette. Elle permet d’envoyer de l’argent directement sur un compte mobile money. La diaspora africaine est la principale cible de Mojipay puisqu’elle envoie régulièrement de l’argent vers le continent.  La solution propose aussi le transfert d’argent en Afrique, de Mobile Money à Mobile Money quelque soit l’opérateur et quelque soit le pays. La startup se donne pour mission d’accélérer l’inclusion financière en Afrique », expliquions-nous dans un de nos articles.

 

TogoPay serait-il un couteau à double tranchant ?

 

Assou Afanglo ( afangloassou@gmail.com)

 

The post TogoPAY, un véritable couteau à double tranchant ? appeared first on Tech en Afrique.

Source:
http://www.techenafrique.com/2018/09/togopay-un-veritable-couteau-a-double-tranchant/