Phantombuster, la startup française qui rêve d’automatiser la navigation sur le web

Phantombuster, startup française soutenue par Numa, cherche à exploiter le potentiel caché des API (Interfaces de programmation applicative). Objectif : transformer les bots en outils automatisés qui facilitent tout type de tâche redondantes.Phantombuster, startup française fondée par Guillaume Boiret et Martin Tapia, vise à faciliter la navigation sur Internet des bots grâce à des petits programmes capables d’effectuer des opérations régulières et automatisées.
Les services offerts par cette jeune entreprise, qui a déjà lancé plus d’un million de bots, s’appuient notamment sur la récolte automatique de donnés sur les sites internet, sur le lancement de scripts et sur un système rapide de notifications. Concrètement, les bots font partie d’une Interface de programmation applicative (API) qui permet à un logiciel de fournir des services à d’autres logiciels.
Le travail automatisé de ces bots permet de gagner beaucoup de temps dans différents domaines, comme pour la veille sur le prix d’un produit disponible sur différentes plateformes. Les bots s’en chargent à notre place et nous permettent d’acheter le moins cher. Ils peuvent aussi rechercher des profils aux compétences spécifiques sur LinkedIn ou encore réserver une place de parking pendant que le conducteur utilise un service comme Autolib’.
source : Phantombuster
L’idée de cet outil particulièrement utile aux entreprises est venue à Martin Tapia en cherchant à automatiser les tâches propres au métier de développeur. De son côté, Guillaume Boiret est convaincu du potentiel de ce créneau : « C’est un marché encore peu occupé, seulement 0,0005 % des sites internet offrent ce genre de services. Nous avons déjà trouvé une place pour Phantombuster dans l’informatique, l’immobilier, l’économie et le pharmaceutique. »
Phantombuster a donc toutes les cartes en main  pour devenir un leader dans son domaine et une référence nationale, voire mondiale. L’entreprise aimerait développer un espace de vente où l’on pourra partager et commercialiser des bots avec des fonctions spécifiques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés

Lire

Numerama aimerait mieux vous connaitre

Lire

Business, musique et e-commerce : Numa accélère 17 nouvelles startups
18 février 2016

Lire

Les Français d’Energysquare réinventent la charge sans fil… et sans induction
16 juin 2016

MainTool : un bracelet connecté pour montres traditionnelles, made-in France
Vidéo 30 août 2016

Lire

Startups, NUMA attend vos projets pour révolutionner la ville
21 janvier 2016

Lire

The Next Web : du design à l’innovation, histoire d’une référence
Long format 23 juillet 2016


Source: Numerama