Entrepreneuriat en Côte d’Ivoire: le Patronnat apporte son soutien aux jeunes

3 345 participants enregistrés pour la 4ème édition de la Cgeci Academy. Sur 30 projets sélectionnés, après audition des candidats, les six meilleurs projets retenus au concours de la Business plan competion (BPC), et récompensés à hauteur de 40 millions de Fcfa par la Confédération générale des entreprises de Côte dlvoire (Cgeci).

DIAGOU-HAMBAK-CGECI-ACADEMY

Le dîner-gala de clôture a été marqué par la recompense décernee au ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Hamed Bakayoko, pour les bons résultats obtenus par ses services en matiere de sécurisation des biens et des personnes. Voici le bilan de la 4ème édition de la Cgeci Academy qui s’est tenue les 23 et 24 avril au Sofitel Hôtel Ivoire Abidjan-Cocody. Le président du jury du concours de la Business plan competion (BPC), Pierre Magne, administrateur de la Cgeci, a affirmé que les 24 autres projets sur les 30 qui n’ont pas été récompensés dans le cadre de cette édition, feront toutefois l’objet d’un accompagnement en matière d’encadrement.

S’agissant des six projets primes, cinq secteurs d’activités ont été ciblés pour la compétition. Il s’agit des secteurs de l’industrie, des services, des Ntic, de l’agriculture et le prix de la meilleure jeune femme entrepreneur. A ce titre, entre autres récompenses, le grand prix, d’un montant de 10 millions de Fcfa, a été décerné à Bakayoko Mohamed Lamine pour son projet Avva Café (de torréfaction de café) .

Le prix de la meilleure jeune femme entrepreneur, d’un montant de 5 millions de Fcfa, a été remis à Effie Ange Emmanuelle, âgée de 23 ans, pour son
projet d’épargne par la téléphonie mobile, ainsi qu’une récompense de 5 millions de Fcfa offerte par le président de la Cgeci, Jean Kacou Diagou, appelé prix Nsia pour la promotion de l’épargne nationale initié par son projet.

A travers cette initiative du patronat ivoirien, il s’agit d’apporter un soutien à l’entrepreneuriat jeunes en Côte d’Ivoire. Plusieurs autres prix ont été
également attribués à des personnalités du secteur public et du privé. Le président de la Cgeci a invité la jeunesse à avoir de l’ambition et une vision
pour entreprendre. « Il faudrait que les jeunes se frottent à ceux qui ont de l’expérience, afin de leur donner de l’ambition et une vision dans  l’entrepreneuriat a exhorté Diagou.

Selon le président du Patronat ivoirien, tant que les Ivoiriens n’entreprendront pas, le pays ne résoudra pas facilement le problème du chômage et il n’y aura pas de « champions nationaux ». Aussi a-t-il mentionné que pour construire des « champions nationaux », il faut une volonté politique forte. Il a également invité les nationaux à rivaliser avec les sociétes étrangères, dans un état d’esprit de partenariat.

Au terme de cette édition, le secteur privé a fait des recommandations. Il s’agit, entre autres, de l’accompagnement de l’Etat au développement des  entreprises, l’amelioration du cadre macro-économique et la lutte contre le racket. Les jeunes promoteurs ont pu connaitre la différence entre un  entrepreneur et un homme d’affaire. Un entrepreneur est défini comme celui qui crée, qui innove, avec comme objectif de résoudre un problème de  société. Un objectif à long terme. L’homme d’affaires est définit comme celui qui fait des « coups pour générer des revenus, avec objectif à court terme. La 4ème édition de la Cgeci Academy, faut-il le rappeler, a eu pour thème « Entrepreneur ou homme d’affaires, il faut choisir !